Outils et matériel : achat ou location ?

Dans l'éternel dilemme qui existe entre "faire soi-même ses travaux" ou les "confier à des professionnels" (entreprises du bâtiment, artisans et ouvriers indépendants) - l'acquisition des outils et du matériel requis pour construire ou rénover doit faire l'objet d'une vraie réflexion de la part du bricoleur. Si la question est bien étudiée, cela peut devenir une source d'économie, mal préparé - le coût de revient des travaux ne vous sera pas favorable. Voici donc les retours d'expérience des membres de la rédaction quant à la manière de s'équiper.

Anticiper ses projets :

outilsLa clé de la réussite du bon gestionnaire est de savoir anticiper ses projets – en l’occurrence de bricolage. Faire cet exercice, en y ajoutant la liste des outils requis pour chaque chantier, vous permettra d’évaluer votre besoin en outillage. Vous vous apercevrez vite qu’une perceuse est commune à de nombreux projets – et qu’il vaut donc mieux l’acheter. En revanche des outils, souvent plus onéreux et qui ne sont utilisés que sur une minorité de chantier sont plus éligibles à la location. Sauf si vous êtes un pro, vous avez plutôt intérêt à louer votre compresseur et marteau compacteur, car vous n’en aurez pas besoin tous les jours, et, étant donné le coût de ces appareils, vous aurez du mal à les amortir.

Cette question d’anticipation et outils est donc également à traiter sous l’angle « faire soi-même » ou « confier les travaux à d’autres ». Quelques personnes pourraient être réticentes à s’engager elles-même dans une rénovation – par exemple parce qu’elles n’ont pas une cintreuse, dont le prix d’achat avoisine les 1 000€ – et pourraient abandonner ce projet ou décider de le confier à des artisans équipés de tels appareils. Et pourtant – l’option de la location, pour une 40aine d’euros par jours – chez Kiloutou, par exemple, est une réponse tout à fait adéquate à ce type de situations.

Gestion de la trésorerie :

Voici une autre notion en relation directe avec le budget disponible pour ses travaux. Il n’est pas toujours évident d’avoir tout l’argent nécessaire pour financer à la fois le matériel de construction (le bois, carrelage, la visserie, etc ..) mais aussi les outils (les percuteurs, les scies, les meuleuses, …). Et, plutôt que de se rabattre sur des outils de premiers prix (qui vont se casser assez rapidement) il vaut mieux temporiser avec une location, jusqu’à des jours meilleurs – où il est possible de s’acheter l’outil de ses rêves.

Comme au ski !

Enfin, sous cette accroche un peu hors sujet, voici un dernier exemple où la location d’outils est à prendre en considération. Tout comme le ski, où le sportif chevronné va louer son matériel afin de le tester avant de l’acheter, il peut arriver que le bricoleur averti envisage ce mode pour s’assurer de s’équiper avec les éléments et les performances qui lui conviennent.

 

En conclusion, la location – qui n’est que rarement étudiée dans le cadre du bricolage – est pourtant en passe de devenir une vraie alternative qui permet de bricoler sans se ruiner !

 

Infos et classement

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)


Petits projets électriques :

Toujours à utiliser avec la plus grande précaution ! Mais voici quelques améliorations relativement simples à faire et qui transforment la déco de votre maison ou appartement : consultez la rubrique projets électricité !

Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter