Pose de plancher flottant stratifié : 2ème projet

Voici une deuxième pose de plancher flottant, stratifié. Après avoir recouvert tout le sol d'une grande pièce de 40m2 (salon de la maison), nous avons réalisé une installation similaire dans une chambre qui avait - pour ancien sol - de la moquette posée sur une chape de ciment. Au rez-de chaussée de la maison, avec quelques remontées d'humidité - cette pose a la particularité d'avoir été démarrée avec l'utilisation d'un film polyane pour réduire ce genre de soucis. Simple ou non? voici notre retour d'expérience !

La vidéo comment mettre du parquet flottant

Pas si simple que ça !

Avec une 3ème installation de ce type de revêtement (que nous allons bientôt diffuser) – nous, la brillante équipe de Jameliore.fr, commençons à avoir un point de vue assez exhaustif sur la question. La réponse est : il n’est pas simple de poser un plancher flottant. C’est entièrement faisable, mais ce n’est en aucun cas évident. A contrario des idées reçues (et vendues par les fabricants et distributeurs), c’est un chantier dans l’ensemble plutôt difficile. Passer 3 jours à genoux. S’énerver avec ces systèmes de clips révolutionnaires – mais qui au final ne s’emboîtent pas si facilement que cela. Batailler avec les découpes de plinthes à 45°…

Les aspects complexes d’une pose :

Respecter la dilatation :

Bon, vous avez certainement consulté plusieurs vidéos et avis sur la question – et tous les experts s’accordent à dire qu’il est absolument impératif de respecter les conditions nécessaire à la dilatation du bois. Même s’il s’agit de plancher stratifié (et non de bois massif), les composants des lames sont soumises à la dilatation. Autant il est facile de respecter les 48 heures d’attente – lames de parquet chez vous, posées à plat – pour que les lames s’adaptent à l’humidité ou l’hygrométire… autant la bonne mise en place des lames avec les cales n’est pas si évidente que cela. La dernière planche d’une rangée – que vous allez découper en tenant compte des cales prévues à cet effet est parfois trop courte ou trop longue. Si c’est trop long, on peut retailler, si c’est trop court, il faut changer de planche. Rien de sorcier – effectivement – mais quand vous avez une grande surface et que vous enchaînez la pose, vous êtes potentiellement moins rigoureux et précis dans la prise des mesures et dans la découpe. Le résultat étant que lorsque vous remettez les plinthes – certaines lignes ne seront pas entièrement recouvertes par la plinthe ou le quart de rond – et vous vous retrouvez avec un espace non souhaité. La solution : être patient, et bien veiller à prendre le temps des mesures et des découpes. Ça nous est arrivé sur 2 des 3 projets – plus par effet de grand volumes à recouvrir. (Et au final – par manque d’envie de refaire les lames trop coupées – ces espaces ont été rempli avec du joint).

Les systèmes de parquet clipsé : dur - dur !

Toutes les vidéos (les nôtres y compris) font rêver le futur poseur de parquet. On place la planche en angle dans la précédente, on la baisse et c'est clipsé. MENSONGE ! Et c'est la plus grande déception quand on démarre la 2ème ligne. ÇA NE S'EMBOÎTE PAS SI FACILEMENT ! Il faut bien au contraire batailler, trouver le coup de main qui fait que ça marche. Dans les 3 poses faites - un des apprentissages qui a fonctionné, c'est qu'il faut y aller au maillet pour enfoncer ces sacrées lattes les unes avec les autres. Et l'imprécision ne paye pas. Si vous voyez un petit, léger, infime écart d'un bout à l'autre d'une lame - c'est qu'elle n'est pas encore emboitée comme il faut.

Gérer les tuyaux, retours de murs, ...

Là aussi - encore une fois - c'est faisable, mais, le 3ème jour à genoux, vous n'en pouvez plus d'être méticuleux dans la prise et le report des mesures pour que votre sol stratifié fasse le tour du tuyau du radiateur. Et d'aller le découper à la scie sauteuse dans la cuisine, en créant un nuage de poussière et de sciures. Il y a des copieurs de profils qui vous permettent de gagner du temps, mais, nous en avons testé un d'entre eux - il n'y a pas de solutions miracles - tout est dans le soin et la patience.

1/4 de ronds, plinthes de parquet ...

Tellement casse bombons de découper les plinthes au bon angle - que sur ce projet nous avons remis les anciennes (histoire de s'économiser ce casse-tête). On ne mentionne pas ici la galère d'enlever les anciennes plinthes et - si vous en remettez des neuves - elles seront certainement plus courtes que les précédentes - et il faudra par conséquent repeindre le mur. Sur le dernière projet en cours de préparation - nous en sommes venus à laisser les anciennes plinthes et mettre par-dessus un 1/4 de rond (avec un outil magique pour faire une découpe comme si c'était une paire de ciseaux).

En résumé :

Oui, oui, oui, vous pouvez le faire, nous l'avons fait 3 fois. Mais sincèrement c'est plutôt éreintant et met votre patience à rude épreuve. Et pourtant - c'est le côté méticuleux et rigoureux - dans les mesures, dans les découpes - qui rendra la pose de parquet flottant réussie.
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)


Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter