1. Quel bois et quelle structure de terrasse

Structure de terrasseSi vous êtes à l'aube de ce projet - et que vous n'avez pas encore choisi ni acheté votre bois - il est nécessaire d'adresser un certain nombre de points pour préparer son projet de pose de terrasse en bois. Cela passe bien sûr par le choix des lames - ou caillebotis, la structure de la terrasse, et enfin - si vous la construisez vous-même, les outils et le matériel dont vous aurez besoin. Nous insistons toujours sur l'importance de la phase de préparation - et ce projet ne déroge pas à cette règle. Bien préparés, vous aurez une phase de construction de la terrasse beaucoup plus fluide.
1. Préparation et structure I 2. Pose et installation I 3. Finitions et entretien

I. Choisir son plancher en bois :

Tout le projet repose sur le choix des planches de votre terrasse. Cette sélection va influencer le mode de pose et la structure de la terrasse, le budget global et – point le plus important – le rendu final. Votre choix va s’orienter en fonction des questions suivantes :

I.1. Lames ou caillebotis :

Lame et caillebotis pour terrasse en boisLa forme des éléments qui composent votre plancher en bois – peut être soit sous forme de lames soit sous forme de caillebotis (dalle de bois carré ou rectangulaire). Si vous optez pour des lames de terrasse, vous devez être vigilants sur les points suivants :

  • les dimensions des planches : vérifiez les longueurs en fonction de votre projet. La largeur de la lame (phénomène assez variable, mais en ce moment – la mode va aux lames larges) – et l’épaisseur des lames (souvent signe de qualité – plus elles sont épaisses, plus elles sont de qualité).
  • les finitions : un des inconvénients possible d’une terrasse en bois réside dans la nature « glissante » du bois en cas de pluie. Pour limiter ce principe, les fabricants de planchers en bois appliquent une finition avec des rainures sur la lame.

I.2. Quelle essence de bois :

Voici une question casse-tête - tant il y a de choix. Votre plancher peut être fait de bois :
  • composite (fibre de bois et de matières plastiques). Réputé imputrescible - vous trouverez de plus en plus de terrasses construites en bois composite.
  • naturel - européen : souvent en pin - ces essences de bois doivent être traitées pour résister au pourrissement et aux  insectes. On parle de traitement autoclave - technique permettant d'injecter dans le bois des agents conservateurs.
  • exotique : Ipé, teck, bankirai, ... les bois exotiques sont également réputés imputrescibles, étant dotés d'une densité de bois naturellement suffisante pour ne pas être exposé aux dégradations des bois indigènes.

I.3. A savoir sur les classes de bois :

Dans le cas des bois indigènes européens - il vous faudra donc veiller à ce que le bois ait un traitement adéquat. Pour cela - il existe des classes de bois. Celles-ci vous donnent le degré de résistance aux pourrissement / intempéries - allant de 1 à 5, les classes 1 et 2 étant réservés pour l'intérieur (parquet, ...).
  • Classe 3 : bois d'extérieur qui n'est pas en contact avec le sol. C'est le minimum possible pour une terrasse en bois - dans des régions relativement sèches. Il faut savoir qu'en principe votre plancher n'est pas en contact direct avec le sol - mais repose sur des lambourdes. Ainsi - dans cette configuration là - il est effectivement possible d'opter pour un bois de classe 3.
  • Classe 4 : adapté pour une humidité supérieure à 20% - et pouvant être en contact avec le sol. C'est la classe requise pour vos liteaux (qui sont en contact avec le sol) - mais aussi la classe régulièrement utilisée pour les lames de bois.
  • Classe 5 : il s'agit là du bois qui est en contact permanent - ou quasi permanent avec l'eau / eau de mer. C'est relativement peu utilisé pour des terrasses en bois - sauf pour des decks de bateaux.

II. Structure de terrasse en bois

structure de terrassePartant du principe que votre plancher ne peut pas être en contact direct avec le sol - mais qu'il doit reposer sur des lambourdes, liteaux ou solives (malheureusement chacun utilise son propre vocabulaire pour désigner ces éléments de la terrasse) vous aurez donc à constituer une ossature en bois qui recevra le plancher final. Cette structure - pourra quant à elle - reposer directement sur : une dalle en béton, des plots en béton, des plots PVC, des pilotis, ... Le choix d'une structure à l'autre va dépendre de votre environnement. Si vous avez déjà une dalle en béton, cela simplifiera la tâche, si vous avec un terrain très en pente - vous aurez probablement à créer des pilotis, sinon l'utilisation de plots PVC permet de niveler assez facilement la terrasse pour un sol un peu irrégulier. Outre cet aspect là - vous devrez malgré tout créer une ossature pour soutenir votre plancher. Celle-ci devra suivre quelques principes pour assurer la bonne tenue de la terrasse en bois. Déterminer l'entraxe : l'espacement entre les lambourdes. De manière synthétique, cet écart entre deux lambourdes doit être respecté pour les raisons suivantes. Trop écartées - la zone entre 2 lambourdes sera "déformable", pas assez écartées : vous multipliez le nombre de lambourdes et de plots - ce qui peut conduire à un impact budgétaire important. L'entraxe va dépendre des planches de bois que vous allez acquérir. L'ordre de grandeur se situe entre 40 et 70cm. Vérifiez donc, au moment où vous achetez les lames de bois - quelles sont les recommandations du fabriquant. Pour de grandes surfaces, vous aurez à réaliser un cadre.

III. Matériel et outils

Liste du matérielDernier aspect de la phase de préparation, établir la liste du matériel et des outils dont vous aurez besoin pour réaliser vous-même ce beau projet.

III.1. Les éléments de la terrasse

Des lames - ou caillebotis, bien évidemment. Des lambourdes pour l'ossature de la terrasse. Prévoyez un budget pour la visserie - assez conséquent, et choisissez des vis inox, sachant que la terrasse est extérieure. De plus en plus de terrasses en bois sont fixées à l'aide de clips de fixation - entre deux lames, pour éviter d'avoir des vis apparentes - si c'est votre choix - c'est à rajouter dans la liste. Selon le mode de pose - vous aurez des plots PVC, ou béton. Des planches de finitions (sans rainures) sont parfois nécessaires pour border la terrasse.

III.2. Les outils

En terme d'outils, vous devrez scier (scie sauteuse, scie circulaire bienvenue), percer (voir nos fiches sur les perceuses), enfoncer (marteau et maillet), mesurer (règles, équerres, niveaux à bulle, mètre, ...). En principe - pour la pose d'une terrasse en bois, le budget outil n'est pas très élevé - sachant que la majorité de l'équipement permet d'être réutilisé sur d'autres chantiers (toiture, charpente, ...).

Plus d'infos ? Consultez notre blog :

Complétez votre lecture avec notre sélection d'articles sur la pose de terrasses !

D'autres projets ?

Consultez la liste des projets de bricolage déjà réalisés par l'équipe de Jameliore.fr !

Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter